La citadine que je suis survie depuis maintenant deux ans à la (quasi) campagne.  Bon d'accord,  j'exagère,  je vis dans une petite ville, mais à partir du moment où quand tu sors un dimanche à 15h dans la rue principale de la dite ville et qu'il n'y a pas un badaud,  j'ai du mal à appeler ça une ville. 

Je prends régulièrement des bouffées urbaines à Strasbourg afin de ne pas sombrer, mais ce weekend,  Londres m'a réanimée!!

J'avais de Londres un très bon souvenir,  mais je craignais que ce soit celui d'une ado de 14 ans en voyage scolaire,  trop heureuse de passer une semaine avec ses copains,  loin de ses parents.

Mais non cette ville est époustouflante!  Nous avons été accueillis par un bon vieux crachin,  so typic! Ahah. Tu repères très vite les vrais londonniens. Ceux qui sont en chemise-cravate, celles qui sont en collant fin, ceux qui courent en short, alors que toi tu es aussi en collant, mais sous ton jean, que tu as un damart sous ton t-shirt, lui même sous un pull en laine, le tout recouvert de ton manteau dont la capuche en fourrure te sert de bonnet. Et pour ça,  tu les aimes de suite ces londonniens, et tu les aimes encore plus, parce qu'ils ne sont pas pressés et enragés,  parce qu'ils ont leur coffee-to-go à la main, parce qu'au vu de la longueur des robes de ces dames, tu comprends vite que le harcèlement de rue n'existe pas,  parce qu'ils te demandent spontanément quelle rue tu cherches à peine tu sors ton plan...

Je vous passe le tour des grands classiques,  towerbridge, tower of london, westminster, buckingham, st jame's park, hydepark (et son marché de noel bavarois hilarant), british muséum,  national gallery etc...mais je vous parlerai du réconfort d'un cidre et d'une jacket potatoes dans un pub typique,  du sauna pour réchauffer tes os tout mouillés, de faire du patin à glace avec son mari à somerset house, de covent garden plein à craquer où tu avances pris dans la foule la tête en l'air et la bouche ouverte, ébahie par les déco de Noël puis par ce quatuor à cordes catastrophique qui compense son imperfection par des pirouettes et des sauts...

Native de l'autoproclamée capitale de Noël, et pour avoir vu son marché de Noël 2014, je la détrônerai volontier pour Londres !!!

Je n'ai que quelques photos, puisque mon reflex m'a laissée tomber ce weekend, terrassé par le froid et l'humidité peut être? Regardez plutôt le soleil qu'on a eu les derniers jours! !

Un dernier mot? Allez à Londres ou retournez-y!!!!